Rencontres 100% discrètes

Alors que le nombre de sites web dédiés à l’infidélité explose, comme si elle s’était banalisée et était entrée dans les mœurs sans avoir de conséquences sur le couple, des couples se séparent encore à la suite de la découverte d’un adultère. Pourtant, l’infidélité peut aussi être une chance pour renforcer son couple, si l’on sait la surmonter.

Découvrez comment est vécue et pratiquée l’infidélité féminine en France et en Europe, mais aussi le profil type de la femme infidèle et par extension, celui des hommes qui risquent le plus d’être trompés…

Les femmes infidèles qui recherchent des hommes pour satisfaire leur sexualité

En France comme dans les autres pays européens, 77 % des femmes déclarent que leurs proches sont généralement plus choqués quand c’est la femme qui est infidèle alors qu’elles ne sont que 23 % à dire qu’il est choquant que ce soit l’homme qui trompe sa partenaire.

Ce jugement plus sévère de l’adultère féminin transparaît également lorsqu’on demande aux Européennes si elles sont plus choquées en apprenant que c’est l’homme ou que c’est la femme qui a trompé l’autre dans différentes situations. Ainsi, dans leur ensemble, les répondantes à l’enquête admettent par exemple être sensiblement plus choquées par une infidélité féminine lorsque le couple attend un enfant (55 %) ou lorsqu’il est séparé pendant plusieurs mois (55 %).

Sur ce point d’ailleurs, Françaises et Allemandes semblent plus sévères à l’égard des comportements extraconjugaux masculins, que les femmes méditerranéennes.

L’INFIDÉLITÉ FÉMININE : UN COMPORTEMENT EN HAUSSE CONTINUE MAIS QUI RESTE TOUJOURS EN DEÇÀ DE L’INFIDÉLITÉ MASCULINE

Comprendre les raisons de l’infidélité

À la suite de la découverte d’une infidélité, certains couples renaissent en s’aimant plus fort qu’auparavant. Cependant, ne nous voilons pas la face : s’il n’y a plus d’amour du tout au sein du couple, inutile de s’échiner à vouloir reconstruire sur des cendres. Il faut donc réussir à analyser les causes qui ont conduit l’un et/ou l’autre à céder à l’infidélité afin de comprendre ce qu’il s’est passé et se donner les moyens d’éviter que cela recommence. Pour cela, il peut être utile de consulter un thérapeute de couple, qui permettra de renouer le dialogue et de ne pas sombrer dans la spirale des accusations sans fin.

Reconstruire son couple après une infidélité

La condition initiale pour la reconstruction est que la relation extraconjugale soit terminée : impossible de renforcer le couple si l’infidélité continue. Une fois la rupture effective, il faut éviter de prendre des décisions hâtives, de céder à la colère impulsive. Il faut se laisser le temps de l’apaisement des sentiments pour savoir si l’on veut reconstruire son couple – ou abandonner la partie. Le conjoint ayant commis l’adultère va devoir déployer des trésors de « réassurance » pour affirmer son amour vis-à-vis de celui qui a été trompé. Il faut établir un dialogue constructif, pour aller de l’avant, en essayant de modifier ce qui n’allait pas et qui a conduit à l’infidélité. Il faut reconstruire l’intimité du couple, ce ciment qui faisait que nous étions avec lui ou elle. Lorsque l’on en est là, la partie est presque gagnée…